Genre, militantisme, violence politique en Afrique

Ce carnet a pour but de valoriser le colloque «Penser le genre des expériences de la violence politique en Afrique. Incidences biographiques, transmissions générationnelles et familiales.» qui a eu lieu les jeudi 3 octobre et vendredi 4 octobre 2019 à Sciences Po Bordeaux.

A la croisée de l’histoire du genre et de la sociologie de l’engagement, ce colloque proposait d’étudier les effets des violences politiques sur les vies individuelles et leurs inscriptions mémorielles dans les sociétés de l’Afrique contemporaine. En s’intéressant à des trajectoires d’hommes et de femmes « engagé.e.s » – membres d’organisations encarté.e.s ou non – dans des contextes de conflictualités intenses, il a donné de nombreux éléments de compréhension autour de la reconstruction et de la réinvention du du genre dans les situations de violence.

Le colloque proposait 4 panels pour un ensemble de 12 communications, ainsi que la projection du documentaire Une feuille dans le vent de Jean-Marie Teno (2013) (voir plus d’infos dans la section « Ressources ») et l’enregistrement de l’émission RFI “La marche du monde” avec Valérie Nivelon sur le thème : “Expériences féminines croisées de la révolution éthiopienne”. L’émission est en écoute sur le site.

Un grand merci à RFI pour son soutien, et notamment à Richard Riffonneau (RFI), qui a enregistré l’intégralité du colloque. Toutes les archives sonores sont disponibles sur ce site : vous les retrouverez dans la section « Panels », associées à la présentation des auteur-e-s et à un résumé de leur communication.


2 réflexions sur « Genre, militantisme, violence politique en Afrique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.