Émission « La marche du monde »

L’enregistrement de l’émission RFI « La marche du monde » avec Valérie Nivelon a eu lieu à l’occasion de la table-ronde organisée sur le thème : “Expériences féminines croisées de la révolution éthiopienne”.
Tadelech Hailemikael (Addis Abeba) et Engudai Bekele (Addis Abeba), activement impliquées dans des partis marxistes lors de la révolution éthiopienne de 1974, ont témoigné de leur entrée dans le militantisme à l’université d’Addis-Abeba et lors de leurs études en Europe, de la nature de leur engagement dans la révolution, puis de leur expérience de la répression et de l’emprisonnement.

Légende photo : Abyotawit Ityopya (L’Ethiopie révolutionnaire), 25 novembre 1976

Participant-e-s à l’émission :

  • Valérie Nivelon, journaliste à RFI et animatrice de l’émission La marche du monde.
    Lien vers le site de La marche du monde : http://www.rfi.fr/emission/marche-monde
  • Enregistrements sonores : Richard Riffonneau (RFI)
  • Pierre Guidi, historien (IRD-CEPED).
  • Engudai Bekele est née en 1942 dans la ville de Dessie, a participé à la révolution éthiopienne de 1974 au sein du Me’ison (acronyme amharique pour Parti Socialiste de Toute l’Éthiopie).
    Au cours d’études en France, où elle assiste aux débats et manifestations de mai 1968, elle est membre de l’Union des étudiants éthiopiens. Elle y rencontre une figure centrale du Me’ison, Daniel Tadesse, qui devient son époux.
    Lors de la révolution, tandis que ce dernier est ministre au sein du gouvernement militaire, elle travaille à l’organisation du parti, notamment de sa branche féminine. En août 1977, les militaires se retournent contre le Me’ison et Daniel Tadesse est assassiné. Engudai Bekele, mère de trois enfants dont une en bas âge, est alors arrêtée, torturée et incarcérée jusqu’en 1983.
    Lors de la famine de 1985, elle est coordinatrice au Comité International de la Croix Rouge avant de travailler au Centre international pour l’élevage en Afrique puis comme responsable du Partenariat Afrique Canada.
Shelemat Daniel à l’occasion d’une table ronde sur Mai 68 vu des Suds. Sa mère, Engudai Bekele, est visible à l’arrière-plan.
  • Tadelech Hailemikael est née en 1953 à Addis-Abeba. Elle a participé à la révolution éthiopienne de 1974 au sein de l’Ethiopian People Revolutionary Party, qui s’est opposé au régime militaire et au Me’ison.
Tadelech Hailemikael (Source: site Awib)

En Suisse au début des années 1970 où elle étudie l’histoire, la sociologie et le journalisme, elle participe aux groupes d’études marxistes constitués par les étudiants éthiopiens à l’étranger, embryons des futurs partis politiques. Elle est notamment éditrice de Tagey, le journal de l’Association des femmes éthiopiennes en Europe.
De retour en Éthiopie pour participer à la révolution, elle rencontre un des militants les plus influents du marxisme éthiopien, Berhanemeskel Redda, qu’elle épouse tout en continuant la lutte. Elle est arrêtée, torturée et emprisonnée de 1979 à 1991. Enceinte lors de son arrestation, elle élève sa fille en prison, où elle apprend que Berhanemeskel Redda a été assassiné.
Après la chute du régime militaire en 1991, elle participe à l’écriture de la nouvelle Constitution puis devient ministre des Affaires féminines, puis ambassadrice d’Éthiopie en Côte d’Ivoire et en France.

Images extraites de : Hiwot Teffera, Tower in the Sky, Addis Ababa, Addis Ababa University Press, 2014.

Références :
Engudai Bekele, A l’ombre des Eucalyptus, Ecrivain de Babel, 2019. 

Hiwot Teffera, Tower in the Sky, Addis Ababa, Addis Ababa University Press, 2014.